Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 19:51

L’UMP ne veut plus être résumée à la Droite populaire, ce courant dont les idées flirtent avec celles du FN. Elle s’apprêterait donc à lancer la Droite juste, un courant visant les centristes. Petit problème : Jean-Louis Borloo et ses amis se sont déjà emparés du concept. Ils ont même déposé plusieurs marques jouant avec le mot « juste ».

Selon Marianne et le Point, la Droite juste doit voir le jour dimanche à Nice. L’UMP profiterait du meeting organisé par Christian Estrosi pour concurrencer le congrès du Front national. Un discours de Xavier Bertrand sur la justice est d’ores et déjà prévu, mais tous les détails seraient loin d’être réglés.

L’UMP possède déjà un courant centriste, la Droite sociale, créé par Laurent Wauquiez. Ce courant serait passé inaperçu sans une provocation du ministre de l’Enseignement supérieur : en mai, il avait exigé des contreparties au RSA en comparant l’assistanat au cancer. Une comparaison pas très sociale.

La Droite sociale deviendrait la Droite… juste
Comment faire oublier la maladresse de la Droite sociale, et empêcher la Droite populaire de monopoliser l’attention ? En créant la Droite… juste. La formule a tout pour plaire. Selon l’UMP, la justice sera un thème central de la présidentielle. Ça plaira aux électeurs centristes du parti, ça ne fera pas peur aux droitistes, et si le PS sourit, ce sera l’occasion de lui rappeler l’« ordre juste » de Ségolène Royal.

Seulement, Jean-Louis Borloo et Hervé Morin se sont déjà emparés de ces mots. Comme l’a souligné Marianne, leur Alliance républicaine, écologiste et sociale prône déjà « une France juste » dans sa charte des valeurs. La formule a même donné son nom au compte Twitter de l’Alliance, @FranceJuste.

L’UMP n’a pour l’instant pris aucune précaution. Thierry Mariani avait rapidement déposé la marque « La Droite populaire » à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle) et créé un site. Laurent Wauquiez avait suivi l’exemple en déposant « Droite sociale » et en achetant le nom de domaine correspondant. 

Chez Borloo, on se protège

L’UMP n’est pourtant pas pressée de protéger sa dernière invention. Son projet de Droite juste a largement fuité dans les médias, du Figaro à Marianne, mais la marque, le compte Twitter et le nom de domaine sont toujours disponibles.

Les centristes, eux, prennent leurs précautions avant de prôner la justice sociale. Dès le mois de mai, deux délégués nationaux du Parti radical, Nourdine Cherkaoui et Paul Aurelli, ont déposé la marque « Pour une France juste ». Un slogan de moins pour l’UMP et sa Droite juste.

Ils sont allés jusqu’à déposer, en juin, une formule plus complète, idéale pour une campagne sur le thème de la justice. Elle aurait d’autant plus plu à l’UMP qu’il s’agit d’une citation… du général de Gaulle :
« La France est grande quand elle est juste. »

Par François Krug pour Rue89

Partager cet article

Repost 0
Published by PS PLATEAUX CAUX CAILLY - dans Droite
commenter cet article

commentaires