Le 7 mars, François Hollande a rencontré les représentants des cultes protestant, musulman et catholique de France. Ils ont notamment abordé la proposition de François Hollande visant à inscrire la loi de 1905 sur la laïcité dans la Constitution, et des changements qu’elle impliquerait. Ils ont également évoqué la liberté de culte, et les problématiques plus sensibles liées aux stigmatisations de certaines communautés ou aux traditions alimentaires.

François Hollande a tenu à les recevoir, comme il l’avait fait avec les représentants du Crif le 25 janvier dernier, afin de les assurer d’un discours ouvert avec tous et de rappeler son attachement aux principes de la loi de 1905.

Dans son programme, François Hollande propose en effet "d’inscrire les principes fondamentaux de la loi de 1905 sur la laïcité dans la Constitution en insérant, à l’article 1er, un deuxième alinéa ainsi rédigé : « La République assure la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes et respecte la séparation des Églises et de l’État, conformément au titre premier de la loi de 1905, sous réserve des règles particulières applicables en Alsace et Moselle. »"

Ecoutez : Le pasteur Claude Baty, président de la Fédérations protestante de France, revient sur son échange avec François Hollande :

 

 

Ecoutez la conférence de presse tenue par Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris, etMohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), après leur entrevue avec François Hollande :

 

François Hollande avait déjà rencontré les représentants du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), le 25 janvier dernier. Retrouvez ICI  l’article du Crif publié suite à leurs échanges.