Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 06:53

 

A l'occasion de la présentation officielle ce mardi du rapport sur l'Education de Vincent Peillon, George Pau-Langevin et Geneviève Fioraso, le président de la République a dévoilé les "grands axes de la politique de l'éducation" pour son quinquennat. Retour sur les principales mesures.

Priorité à l'Education pour tous

Le président a en premier lieu réaffirmé son engagement au service de l'Education:

J'ai pris un engagement devant les Français, c'est la priorité éducative et rien ne m'en détournera.

Puis de poursuivre sur la nécessité de rétablir l'équilibre éducatif entre les élèves:

La France est l'un des pays où l'écart est le plus important entre les élèves des milieux favorisés et défavorisés. 140.000 jeunes sortent du système scolaire sans qualification, la réalité c'est le décrochage. [...] L'école doit changer, elle va changer, ses personnels y sont prêts, les parents l'espèrent.

Des moyens aux personnels de l'Education Nationale

François Hollande a, par aileurs, annoncé les principales mesures concernant les personnels de l'Education nationale : la création de 10 000 postes dès cette année, le rétablissement de la formation des professeurs, notamment avec la mise en place de l'Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education. Par ailleurs, François Hollande a plaidé pour le numérique à l'école et pour le renforcement de la sécurité et des moyens donnés à la santé à l'école.

Réduire les inégalités par un emploi du temps adapté

Puis d'annoncer une orientation des moyens sur les enfants de moins de trois ans, "car c'est là que se jouent les inégalités". S'agissant des élèves, François Hollande a également annoncé "moins de redoublements", des devoirs faits "à l'école plutôt qu'à la maison pour réduire les inégalités" et s'est déclaré "favorable au retour de la semaine à 9 demi-journées car les journées sont surchargées". Et de poursuivre:

Les notes devront signifier un niveau et non pas sanctionner.

Rendre aux élèves le choix de leur orientation

François Hollande a également affirmé la nécessité de valoriser le lycée professionnel et de "passer d'une orientation subie à une orientation choisie". Dénonçant la stigmatisation des ZEP, le président a également proposé "un suivi personnalisé des collèges et lycées en difficulté, piloté par les territoires".

Une loi organique dès la fin de l'année

A cette fin, le président a expliqué "le recours à une loi de programmation qui sera présentée en conseil des ministres avant la fin de l'année". Et de conclure:

Ce que nous devons avant tout redresser, c'est l'espoir, c'est pourquoi mon rôle est de préparer l'avenir. Je suis devant vous pour réaffirmer le droit à l'espérance. Je veux à travers la réussite des enfants, la réussite de la France toute entière. C'est pourquoi je crois à l'école.

>> En savoir plus sur l'action du gouvernement

Partager cet article

Repost 0
Published by PS PLATEAUX CAUX CAILLY CANTON DE PAVILLY - dans National
commenter cet article

commentaires