Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 06:53
Si les média ont fait grand cas des défaites de Nadine Morano ou de Claude Guéant apôtres s'il en est du sarkozysme, ils ont zappé celle de Frédéric Lefebvre qui pourtant représentait une synthèse des excès du précédent quinquennat !





Le lobbyiste sarkolâtre Frédéric Lefebvre ne sera donc pas député. En effet, celui qui jouait l'aboyeur à l'Assemblée Nationale en tant que suppléant d'André Santini et s'était vu attribuer la circonscription Etats-Unis Canada en lieu et place de Christine Lagarde partie au FMI, a été battu dimanche par Corinne Narassiguin la candidate PS/EELV.
Le résultat est sans appel puisque celle-ci l'emporte avec 54,01% des voix, dans une circonscription pourtant réputée imperdable pour la droite. Tout comme l'étaient nous rappelle Slate, les autres circonscriptions des français de l'étranger, que l'UMP comptait bien empocher, et dont huit des onze sont allées à la gauche.
Pour en revenir à Frédéric Lefebvre qui a lancé sa campagne en étant ministre et a cumulé les voyages à caractère officiel, comme un voyage à San Francisco et Los Angelès pour  :  « (...)  promouvoir la destination France (...) » ou à Miami pour : « (... ) représenter le gouvernement français lors du premier Symposium Mondial des conseillers de commerce extérieur de la France (... ) » ou en Floride où il rencontrait une communauté d'affaires réunie par son cousin « (...) président de la French-American chamber of commerce of Florida(...) Puis New York où il a profité de ses déplacements pour rencontrer les élus UMP : « (...) à l'abri des regards indiscrets (...) »
Les français de la circonscription qui ne sont pas des demeurés avaient quand même bien compris que celui qui écrivait sur son site qu'il avait : « (...) vécu aux Etats-Unis lorsqu’il était jeune enfant (...) pour, comme le signale le blog Great America : (...) prouver ses liens à la circonscription (...) alors qu'il avait résidé à New York jusqu’à l’âge de… 2 ans, était surtout un opportuniste pressé de trouver un point de chute politique !
Ce qui est clairement résumé par Julien Balkany son adversaire à droite
« (...) La principale raison de la victoire de la gauche réside, sans nul doute, dans les « erreurs de casting » opérées à travers des investitures données à des candidats à recaser. Parachutés à la suite de décisions prises à Paris, considérant ces nouvelles circonscriptions et leurs électeurs comme des lots de consolation, maîtrisant peu ou mal les dossiers locaux, ne partageant pas les préoccupations quotidiennes des Français de l’étranger, évitant les rencontres publiques et le travail de terrain, une partie de ces candidats ont péché par excès de confiance et se sont réposés sur le mythe que le Français de l’étranger est un privilégié qui vote « à droite ». Non, le vote des Français de l’étranger ne se donne pas, il se gagne ! Je l’ai répété à maintes reprises lors de cette campagne : on ne s’improvise pas Français de l’étranger par décret. Les suffrages des électeurs nous a montré que ces investitures n’étaient pas les sinécures espérées (...) »
En fin de compte, Frédéric Lefebvre a eu le tort de croire qu'un bon petit coup de lobbying et un survêtement de l'UMP suffirait pour enfin être élu à l'Assemblée Nationale à Paris où il aurait passé le plus clair de son temps.
Pour ceux qui se demanderaient ce qu'il va devenir, outre l'UMP qui pourra toujours lui fournir une délégation rémunérée, il pourra toujours reprendre du service comme lobbyiste chez PIC Conseil qu'il avait été obligé d'abandonner lors de sa nomination au gouvernement (pour éviter un conflit d'intérêt. D'autant que cette fois, il pourra exercer en tant qu'avocat. Il est clair que son carnet d'adresse ministériel lui permettra de mettre souvent les pieds à l'Assemblée Nationale ... 
Crédit photo

Partager cet article

Repost 0
Published by PS PLATEAUX CAUX CAILLY CANTON DE PAVILLY - dans National
commenter cet article

commentaires