Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 08:00

 

Restauration : La TVA est déjà passée de 5,5% à 7%. Aujourd’hui le projet à effet 2014 est de passer de 7% à 10%.

Concrètement, pour le client, cela signifie que le plat du jour à 9€ devrait mathématiquement passer à 9,25 € (9/1.07 x 1,10). Lors de la baisse de la TVA aucune baisse significative n’a été constatée par les clients (on passait pourtant de 19,6 à 5,5%). A l’occasion de la hausse de la TVA nous verrons comment le restaurateur la répercute sur les prix de vente.

Les plus modestes revenus ne vont pas au restaurant. Même si le plat du jour est présenté à 9€. Par contre les plus modestes et l’ensemble des autres citoyens, même de catégorie plus aisée, qui consacrent  la majorité de leurs budgets à l’alimentation font indiscutablement partie des personnes qui s’alimentent essentiellement chez eux et/ou emportent leur « gamelle » au « boulot ». Pour ceux-là la TVA réduite sur les produits de première nécessité passe de 5,5% à 5%. Alors, pour ces catégories de consommateurs, mesure gagnante ou perdante ?

 

Produits de première nécessité : Pour les bénéficiaires des minima sociaux la part du budget affectée à l’alimentation peut atteindre 100%.

Pour un adolescent vivant dans une famille ayant des revenus inférieurs au seuil de pauvreté le prix d’un repas est de 3,50€ (statistiques officielles). Pour un couple avec un enfant le RSA s’établit actuellement à 854€. Dans la mesure où ce budget est totalement consacré à l’alimentation (soit 28€ par jour pour assurer le repas de trois personnes trois fois par jour), la baisse de la TVA au taux minoré génère une économie de plus de 4€ soit plus d’un repas par mois. Privez un adolescent de son déjeuner ou de son dîner ne serait-ce qu’une journée !

 

Produits dits de consommation courante (appellation impropre) : Est-ce que l’achat d’une voiture est un produit de consommation courante ? Est-ce que l’achat d’un bijou est un produit de consommation courante ?

La hausse de la TVA, au taux dit majoré, est de 0,4% soit en valeur relative une augmentation de 2.04%. La baisse de la TVA sur les produits de première nécessité représente 9,09%.

Un bénéficiaire des minima sociaux ne peut même pas s’offrir une DACIA. Pour celui qui peut se l’offrir cela se traduit par une augmentation de 25€ (???) sur un prix de vente initial de 7.500€ TTC actuel. Bon, ça va être dur parce que effectivement 25€ de plus, ça coince. Les 7.500€ qu’il y a avant ça ne dérange personne.

 

En conclusion :

Des mesures fiscales à effet social sous un gouvernement socialiste avec en prime enfin des taux ronds, plus lisibles, à l’instar de ce qui se pratique en Allemagne (tant cité en référence). Où est l’incohérence décriée par la majorité des  représentants de l’opposition qui s’étonnent de leur défaite (ben oui, ils ont tout perdu les élections, l’argent public et même l’honneur, la morale et l’intégrité) et qui se donnent en spectacle, d’ailleurs affligeant, en dévoilant de ce fait leur véritable physionomie.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PS PLATEAUX CAUX CAILLY CANTON DE PAVILLY - dans National
commenter cet article

commentaires