Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 18:31

« Le chef de file des députés UMP regrette le détricotage des mesures de Nicolas Sarkozy qui auraient selon lui permis d'éviter les hausses d'impôts annoncées par François Hollande. » Après les seconds couteaux, dans la nuit, puis le duo Jean-François Copé et François Fillon, c’est Christian Jacob qui se lance dans la critique de François Hollande !
Il est en forme ! « Ce qui nous attend maintenant, c'est le matraquage fiscal que nous avions déjà dénoncé pendant la campagne présidentielle. Après les 7 milliards de cet été, c'est 20 nouveaux milliards. » On va juste lui rappelé qu’il a stoppé le matraquage fiscal de la droite en supprimant la hausse de la TVA…
« Pour baisser le coût du travail, il aurait mieux valu baisser le niveau des charges en faisant des économies sur les retraites. Le gouvernement s'est enfermé dans une vision doctrinaire et idéologique. » Pourquoi ? Ca n’est pas doctrinaire et idéologique de vouloir faire des économies sur les retraites ?
« Ce matraquage fiscal va paralyser la France. On aurait pu se passer de ces 20 milliards d'impôts supplémentaires si on n'avait pas détricoté toutes nos mesures. »
Nous y voilà ! Merci d’insister sur le fait que, s’il faut augmenter les impôts, c’est pour corriger vos hausses, toutes injustes !
Un matraquage fiscal ! Le schéma (extrait d’un rapport parlementaire) en haut à gauche est l’évolution des prélèvements obligatoires entre le début de la crise économique et l’élection de Nicolas Sarkozy. On remarque qu’ils ont essentiellement augmenté avant 81 et entre 93 et 97…
Les prélèvements obligatoires sont passés de 43,2% du PIB en 2007 à 44,5% en 2012 !
Qui a fait du matraquage fiscal tout en laissant dériver tous les indicateurs : dette, croissance, chômage… ?

Partager cet article

Repost 0
Published by PS PLATEAUX CAUX CAILLY CANTON DE PAVILLY - dans National
commenter cet article

commentaires