Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 15:20

Face à la crise des marchés économiques, l'Union Européenne a su protéger
l'épargne, les retraites et les logements des citoyens.
 
Les failles du système de marché ont pourtant été révélées et il est
désormais urgent de les affronter afin de réformer l'architecture financière
mondiale.
 
Nous, socialistes, croyons que la solution est de mettre les marchés
financiers au service de l'économie réelle, de l'emploi et de la croissance
en définissant de nouvelles règles. Par ailleurs, il faut augmenter les
fonds propres et les capacités de crédit des outils financiers de l'Union
Européenne et en faciliter l'accès.
 
En faisant travailler ensemble tous les acteurs financiers, la plus grande
économie du monde évitera une nouvelle crise et saura dégager de la
croissance et des emplois.

Le PSE propose un plan pour les 1er 100 jours de la prochaine mandature
Le manifeste du PSE comprend de nombreuses propositions relatives à la relance.

Les propositions du Manifeste sur la relance :

1. Nous proposons de réformer les marchés financiers, en prenant appui sur les réflexions déjà développées dans l'Union européenne et au niveau mondial. Le nouveau système de règles doit couvrir tous les acteurs financiers. Il doit être fondé sur la transparence et l'information publique de tous les intervenants. Il doit comporter des obligations précises sur les fonds propres requis de tous les acteurs financiers, et des limites strictes aux niveaux d'emprunts évitant la création de situations d'endettement incontrôlable. Des limitations sont également nécessaires sur les rémunérations et primes des dirigeants d'entreprise, qui doivent refléter les pertescomme les bénéfices. Des contrôles seront à instaurer pour empêcher les conflits d'intérêt. Il faut assurer aux salariés le plein exercice de leur droit à l'information et à la consultation lors de tout rachat d'entreprise, et aux salariés inclus dans des fonds de pension le droit de contrôler comment leur argent est investi.

Le système européen de supervision des marchés financiers doit être considérablement renforcé : les institutions financières doivent faire apparaître sur leurs bilans tous les risques qu'elles
ont souscrits. La vente à découvert n'a fait qu'aggraver la crise et elle doit être éliminée par les instances de régulation. Les fonds spéculatifs et les fonds privés d'investissement doivent faire
l'objet d'un contrôle et d'une régulation plus efficaces, dont les principes-clé seront l'obligation de transparence sur leurs actifs et leurs règles de contrôle, des dispositions impératives d'information des investisseurs sur les risques, une limitation au financement par l'endettement et des restrictions sur leurs acquisitions.

2. Nous proposons de mettre fin aux paradis fiscaux, à l'évasion et à la fraude fiscales, et de renforcer la lutte contre le blanchiment d'argent en Europe et dans le monde, de sorte que tous les acteurs du marché paient une part équitable d'impôts aux Etats où ils opèrent.



3. Nous proposons de travailler, avec tous nos partenaires internationaux, à une réforme de l'architecture financière mondiale et de prévenir l'arrivée de nouvelles crises financières en donnant aux institutions financières internationales l'ouverture démocratique nécessaire.

4. Si nous voulons stimuler l'activité et les échanges en Europe, et créer davantage d'emplois avec des droits sociaux et des normes environnementales de haut niveau, il faut parachever le marché intérieur européen - et réduire les formalités imposées aux entreprises. Il faut donner aux PME, fondement de notre économie et principal employeur des salariés européens, un cadre juridique simplifié grâce à un statut d'entreprise européenne, et un accès facilité à l'ensemble du marché communautaire, au financement et aux aides à de l'innovation. Il faut augmenter les fonds propres et donc la capacité de crédit des deux outils financiers que sont la Banque Européenne d'Investissement et la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement, et l'accès des PME à ces crédits doit être simplifié.



5. La Banque Centrale Européenne doit soutenir la croissance et l'emploi tout en préservant la stabilité des prix.

Partager cet article

Repost 0
Published by PS PLATEAUX CAUX CAILLY - dans EUROPE
commenter cet article

commentaires